Révélation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Révélation

Message par Archange le Sam 24 Jan - 16:03






Révélation



1.

Tout l'objectif du processus préparant à l'initiation est de parvenir à la révélation. Il faut toujours se souvenir que ce qui est révélé est éternellement présent. Il y a donc une vérité occulte dans la déclaration selon laquelle "il n'y a rien de nouveau sous le soleil". Tout ce qui est révélé sur le Sentier du Disciple et sur le Sentier de l'Initiation existe depuis toujours, mais ce qui peut le percevoir, l'atteindre et l'inclure s'est développé au cours des âges. Sur le Sentier du Disciple, dans les stades de début, l'oeil de la vision est le mental illuminé. Sur le Sentier de l'Initiation, c'est ce dont l'oeil du mental est l'extériorisation, la perception intuitive de l'âme elle-même. Mais, à mesure que l'évolution se poursuit, ce qui parvient au point de perception des vérités existantes, diffère largement à mesure que s'écoulent les siècles. Même l'adepte actuel a une perception bien plus prononcée, une interprétation plus exacte de celle-ci et une vision bien plus pénétrante que l'adepte des jours atlantéens ; l'initié qui arrivera à la perception d'initié pendant l'ère du Verseau sera très en avance sur ceux qui fonctionnent actuellement comme adeptes. (6-252)

2.

J'ai affirmé que l'initiation était essentiellement un processus de révélation. Pour le disciple qui est préparé à prendre l'initiation, l'accent est nécessairement mis sur la reconnaissance – reconnaissance intelligente de ce qui doit être révélé. Ceci exige de sa part qu'il sorte véritablement du monde du mirage, afin qu'il puisse avoir la claire perception de la vision nouvelle. Une lumière nouvelle est jetée sur les vérités anciennes et bien connues, de sorte que leur signification est extraordinairement modifiée ; dans cette modification, le plan ou dessein de la Divinité prend un sens entièrement nouveau. Le néophyte inexpérimenté reçoit constamment des révélations et enregistre ce qu'il considère comme des intuitions très inhabituelles. En réalité, tout ce qui se produit, c'est qu'il prend conscience de la connaissance de l'âme, tandis que pour l'initié l'intuition est toujours une révélation du dessein de Shamballa et de la mise en oeuvre du Plan divin, sous un angle lointain ou proche. (6-257/8)

3.

A mesure que l'homme ordinaire, l'homme disciple et l'homme initié suivent progressivement le courant de la vie, la révélation vient pas à pas, se déplaçant d'un grand point de focalisation à un autre, jusqu'à ce qu'il ne reste rien à révéler. (6-293)

4.

Chaque révélation a sa place dans une grande série de révélations et d'illumination ; le disciple doit trouver, au sein de la forme de la révélation, ce qu'il doit employer afin de parvenir au prochain point prévu de révélation réalisée. (6-308)

5.

… Quand l'initié a pénétré jusqu'au point où la révélation devient possible, il parvient automatiquement à la concentration, à l'équilibre et à la polarisation nécessaires qui lui permettront de traduire ce qui lui a été révélé en termes et en symboles comportant une signification pour l'intelligentsia avec laquelle tous les initiés font l'essentiel de leur travail. …

… la partie la plus difficile et la plus urgente de sa tâche est de saisir correctement la vérité, l'information ou la révélation qui se précipite, et de lui donner une dimension également correcte, pour faire face aux besoins humains immédiats. (6-312/3)

6.

A mesure que l'homme progresse et se rapproche de son but, il commence à s'apercevoir que toute la technique du développement consiste en une succession de révélations, déterminées par sa connaissance de significations subjectives, de nature très différente du sens apparent habituel…

… Mon unique effort aujourd'hui est d'indiquer la relation entre l'initiation et la révélation. La révélation – découlant d'une juste orientation et d'une pensée juste – fait partie de l'entraînement de l'initié, et beaucoup de disciples en cours d'entraînement retardent leur progrès en ne reconnaissant pas la révélation lorsqu'elle surgit au-dessus de leur horizon spirituel. (6-318/9)

7.

La révélation apparait rarement dans toute sa beauté, dans la conscience du disciple ; c'est un processus graduel régulier. (6-321)

8.

La vie, pour tous les hommes, en tout lieu, est pleine de révélations, reconnues ou non ; on pourrait dire qu'il n'y a pas grand-chose d'autre, bien que la majorité d'entre elles soit sans grande importance, sauf pour leur succession combinée. On pourrait plutôt les considérer comme créant ou constituant un "champ de révélations"… (6-346)

9.

Dans tout le processus de l'évolution, il n'y a essentiellement rien d'autre qu'une révélation grandissante. Les deux termes, évolution et révélation, vont ensemble. Toute distinction réside dans le domaine de la révélation ou, pour employer d'autres termes, dans les différents plans de conscience et, particulièrement, dans celui ou la révélation se produit. Plus haut j'ai dit : "la prochaine révélation sera celle de la créativité, du monde des formes-pensées créées par l'humanité dans son ensemble, et de la mise en mouvement – par l'humanité et en relation avec sa propre destinée – de la loi de Cause à Effet ou de Karma. Cela nous fera remonter à la nuit des temps et indiquera l'espoir de l'ère actuelle."

La révélation est à la fois sans forme et dans la forme, et plus on approche de la réalisation, plus la révélation sera dépourvue de forme et plus elle sera subtile… ce peut être un symbole sous forme d'image ou une manifestation subtile ; elle peut s'exprimer seulement par des mots, ou prendre la forme d'une reconnaissance non formulée ; elle peut être le but ou la possibilité pressentie de l'avenir, mais elle peut aussi être un stimulant, une impulsion dynamique de la vie de l'initié, car elle n'est pas lointaine et constitue un aspect réel de son potentiel divin. (6-367/8)

10.

Vous parlez d'une série d'initiations, mais les Maîtres emploient le terme de série de révélations, et leur travail vis-à-vis de leurs disciples est de les préparer à la révélation. Souvenez-vous, mon frère, que la révélation est ardue à enregistrer et à maintenir – point souvent oublié. Elle est épuisante pour la personnalité du disciple, mais ne sert à rien à moins d'être reconnue par cette personnalité ; elle est extrêmement stimulante et l'initié passe par trois stades en ce qui concerne une révélation : Tout d'abord vient le stade de l'extase et de la reconnaissance suprême ; puis l'obscurité suit, et presque le désespoir quand la révélation s'évanouit et que le disciple s'aperçoit qu'il doit cheminer à nouveau dans la lumière ordinaire du monde ; il sait alors ce qui est ; là réside son épreuve, car il doit continuer sur cette connaissance intérieure, mais se passer de la stimulation de la révélation. Finalement il est tellement absorbé à servir, à aider ses semblables et à les conduire vers leur prochaine révélation que la surexcitation et la réaction sont oubliées. Il découvre alors, à sa grande surprise, qu'à tout moment et à volonté – si elle sert ses intérêts altruistes – la révélation lui appartient pour toujours. Réfléchissez à ceci. (6-389)

11.

Il n'y a pas d'initiation possible, à moins qu'elle ne soit précédée d'une révélation, et cependant, chaque initiation conduit à une révélation subséquente. L'objectif de toute initiation est une révélation conférée ; cependant aucune initiation n'est atteinte, avant que n'existe une révélation engendrée par soi-même et non conférée. (6-417)

12.

Le mot "révélation" a été très mal employé par les mystiques de l'Eglise et des grandes religions mondiales ; l'emploi qu'ils en font est habituellement de nature égoïste, et le concept impliqué est que la révélation est une juste récompense accordée au mystique pour ses luttes et sa profonde recherche de Dieu. Puis, soudain, Dieu lui est révélé ; soudain l'Ange parle ; soudain sa recherche semble terminée et une récompense lui est accordée sous forme de révélation. Cette méthode et cette succession d'événements ont été habituelles depuis des siècles ; l'idée de Dieu transcendant a constamment dominé la pensée religieuse. Mais la révélation accordée est, en réalité, relative à Dieu immanent (jusqu'à la sixième initiation), à Dieu dans la forme, à Dieu dans le coeur humain et à cette Réalité suprême, voilée et cachée, qui motive toute existence et qui est pour toujours la conscience consciente d'elle-même. La Révélation est une pénétration progressive ; d'abord dans le mental, puis dans le coeur et finalement dans le dessein de Celui en qui nous avons la vie, le mouvement et l'être. (6-434/5)

13.

Tout le thème de la révélation est celui de la révélation de la lumière, et cela implique de nombreuses interprétations différentes du mot "lumière" ; il concerne la découverte de zones éclairées d'existence qui, autrement, resteraient inconnues, donc cachées. Nous créons la lumière ; nous employons la lumière ; nous découvrons de plus grandes lumières qui servent à nous révéler le Dieu Inconnu. C'est la lumière-guide, en nous-mêmes, qui finalement révèle ces lumières plus brillantes qui introduisent le processus de révélation. (6-436)

14.

… L'initié poursuit sa Voie et en arrive au stade critique où il "reconnaît la révélation". Je vous demande de réfléchir soigneusement à ces trois mots, car ils impliquent la perception de certaines vérités qu'il est facile d'oublier. Par exemple, la vérité est celle de ce qui a toujours été présent ; ce n'est pas, en réalité, la révélation de quelque chose de nouveau jusque-là inconnu. En termes simples, on peut dire que l'initié découvre qu'il est capable de percevoir ce qui a toujours été présent, mais dont il ignorait l'existence. Il découvre que les limitations sont en lui-même et que la Voie de la Révélation passe par la découverte et le rejet de ses limitations personnelles en tant qu'individu. (6-437)

15.

Le jour se lève, où toutes les religions seront regardées comme émanant d'une seule grande source spirituelle ; toutes seront considérées comme offrant ensemble la racine unique, d'où l'universelle religion mondiale germera inévitablement. Il n'y aura plus alors ni chrétiens, ni païens, ni Juifs, ni Gentils, mais seulement un grand corps de croyants, recrutés parmi toutes les religions courantes. Ils accepteront les mêmes vérités, non point comme concepts théologiques, mais comme essentielles à la vie spirituelle. Ils se serreront ensemble sur la même plate-forme de fraternité et de relations humaines. Ils reconnaîtront la Filiation divine et chercheront en choeur à collaborer au Plan divin, tel qu'il est révélé par les chefs spirituels de la race et comme il leur indiquera de procéder sur la Voie d'Approche vers Dieu. Pareille religion mondiale n'est pas un vain rêve, mais se dessine nettement aujourd'hui.

Un second guide qui émerge et mène à la vie spirituelle, c'est l'espoir de la révélation. Jamais auparavant, le besoin des hommes n'a été si pressant et jamais l'assurance de la révélation n'a été plus certaine. Jamais l'esprit humain n'a invoqué davantage l'aide divine et donc, jamais jusqu'ici ne s'est préparée aussi grande révélation. Ce que sera pareille révélation, nous ne pouvons le savoir. La révélation de la nature de Dieu a été un processus au développement lent, parallèle à la croissance évolutive de la conscience humaine. Ce n'est pas à nous de la définir, ni de la limiter avec notre raisonnement concret, mais bien de nous y préparer, de développer notre perception intuitive et de vivre dans l'expectative d'une lumière révélatrice. (7-156/7)

16.

Une nouvelle approche de la divinité et une grande révélation spirituelle sont maintenant possibles. Une nouvelle révélation plane au-dessus de l'humanité, et Celui Qui doit l'apporter et l'instaurer Se rapproche de nous de plus en plus. Ce que cette grande approche apportera à l'humanité, nous l'ignorons encore. Elle produira certainement des résultats aussi précis que le firent toutes les révélations antérieures et les missions de Ceux qui, dans le passé, vinrent en réponse à l'invocation de l'humanité. La guerre mondiale a purifié l'humanité. De nouveaux cieux et une nouvelle terre sont en formation. Qu'entendent exactement les théologiens orthodoxes par ces mots "de nouveaux cieux" ? Ces paroles ne pourraient-elles signifier une conception entièrement nouvelle du monde des réalités spirituelles ? Ne se pourrait-il pas que Celui qui vient nous apporte une nouvelle révélation de la nature même de Dieu ? Savons-nous déjà de Dieu tout ce qu'on peut en savoir ? Si tel est le cas, Dieu est vraiment très limité. Ne se pourrait-il pas que notre conception actuelle de Dieu, en tant qu'Intelligence universelle, Amour et Volonté, puisse être enrichie par quelque idée ou qualité nouvelle, pour lesquelles nous n'avons encore aucun nom, et dont nous n'avons pas la moindre compréhension ?

Ces trois concepts de la divinité – de la Trinité – étaient entièrement nouveaux lorsqu'ils furent présentés pour la première fois et successivement à l'intelligence ou à la conscience de l'homme.

Depuis quelques années maintenant la Hiérarchie spirituelle de la planète se rapproche de l'humanité, et c'est à ce rapprochement que l'on doit ces grands concepts de liberté, si chers à tous les hommes. Le rêve de fraternité, d'amitié, de coopération internationale et de paix, basé sur de justes rapports entre les hommes, se précise de plus en plus dans nos esprits. Nous imaginons aussi une nouvelle religion mondiale, une foi universelle, qui prendra sa source dans le passé, mais qui éclaircira une nouvelle conception du beau et la révélation vitale qui s'approche. (8-148/9)

17.

Je signale que les deux plus grands Révélateurs qui ne soient jamais venus sur la Terre dans le cours de l'histoire ont fait à l'humanité les simples révélations qui suivent :

1. La cause de toutes les souffrances humaines est le désir et l'égoïsme. Renoncez au désir et vous serez libres.

2. Il existe une voie de libération qui conduit à l'illumination.

3. Posséder le monde tout entier ne sert à rien si l'homme doit perdre son âme.

4. Chaque être humain est un Fils de Dieu.

5. Il existe une voie de libération : c'est la voie de l'amour et du sacrifice.

La vie de ces Révélateurs fut la démonstration symbolique de ce qu'ils enseignaient ; le reste de leur enseignement ne fut que le développement des thèmes centraux qu'ils enseignaient. Leur contribution fut une partie de la révélation générale des âges qui a conduit les hommes d'état d'existence humaine primitive à l'état complexe de la civilisation moderne. Cette révélation peut être appelée la Révélation du Sentier qui conduit de la forme au Centre de toute vie. La pureté de cette révélation a été préservée, au cours des âges, par une petite poignée de disciples, d'initiés et de véritables ésotéristes qui se sont toujours trouvés présents sur terre, défendant la simplicité de cet enseignement, recherchant ceux qui peuvent reconnaître le germe ou semence de vérité et y répondre, et instruisant des hommes qui puissent prendre leur place et fouler le chemin de la perception intuitive. Une des principales tâches de la Hiérarchie est de chercher et de trouver ceux qui sont sensibles à la révélation et dont le mental est entraîné à formuler les vérités qui apparaissent d'une manière telle qu'elles peuvent parvenir, relativement inchangées, aux oreilles des penseurs du monde. Toutefois, toute révélation formulée en mots perd quelque chose de sa divine clarté.

Une grande partie de la révélation du passé a été transmise par la voie de l'impulsion religieuse ; et, à mesure que l'illusion devenait plus profonde et croissait avec le temps, la simplicité originelle de cette transmission par les Révélateurs a été perdue. Toutes les révélations fondamentales sont présentées dans les formes les plus simples. Puis s'insinuent des adjonctions ; par la dissertation, le mental des hommes complique l'enseignement et conduit aux grands systèmes théologiques, ceux que nous appelons par exemple l'Eglise chrétienne et le Système bouddhiste. Leurs fondateurs auraient une grande difficulté à y reconnaître les deux ou trois faits ou vérités fondamentaux et divins qu'ils cherchèrent à révéler et à mettre en relief, tellement est vaste le manteau d'illusions qui a été jeté sur les simples enseignements du Christ et du Bouddha. Les Grandes cathédrales et les pompeuses cérémonies des églises orthodoxes sont bien éloignées de l'humble manière de vivre du Christ, Maître de tous les Maîtres, Instructeur des anges et des hommes ; bien éloignées de la simplicité de sa vie présente, alors qu'il observe et attend que son peuple revienne à la simplicité de la réalisation spirituelle. (10-185/6)

18.

Depuis l'époque du Christ, une grande partie de la véritable révélation est venue au monde par la voie de la science. Par exemple, la démonstration scientifique selon laquelle la substance matérielle n'est essentiellement qu'une forme d'énergie fut une révélation aussi grande que celles données par le Christ ou le Bouddha. Cette révélation a révolutionné complètement la façon de penser des hommes ; c'était aussi étonnant que cela vous paraisse, un coup redoutable porté à la Grande Illusion. Elle liait l'énergie à la force, la forme à la vie, l'homme à Dieu, et contenait le secret de la transformation, de la transmutation et de la transfiguration.

Lorsqu'elles sont fondamentales, les révélations de la science sont tout aussi divines que celles de la religion, mais toutes deux ont été prostituées afin de répondre aux besoins humains. Le temps est proche où la science fera l'effort maximum pour guérir les maux de l'humanité et construire un monde meilleur et plus heureux.

Les révélations de la science, bien qu'elles se présentent souvent par l'intermédiaire d'un individu, sont plus spécifiquement le résultat d'une entreprise et d'une activité de groupe que ne le sont les révélations de la religion. (10-187/8)

19.

… Il y a un peu moins d'illusion autour des révélations de la science qu'il ne s'en trouve autour des révélations que l'humanité appelle des vérités plus nettement spirituelles. Une des raisons est le fait que la dernière grande révélation spirituelle faite par le Christ, date de deux mille ans ; depuis cette époque le mental de l'homme s'est développé et sa réponse à la vérité s'est considérablement accrue. Aussi, les révélations de la science sont dans une grande mesure, le résultat d'une tension de groupe, finalement centrée dans un seul récipiendaire intuitif et, de ce fait, la révélation se trouve protégée. (10-189)

20.

Le Sentier de l'Evolution est, en fait, le Sentier des reconnaissances qui conduisent à la révélation… Nous passons de lumière en lumière, de révélation en révélation, jusqu'à ce que nous passions du domaine de la lumière au domaine de la vie qui est pour nous encore pures ténèbres. (10-205)

_________________
Sois le changement que tu veux voir en ce monde
avatar
Archange

Messages : 2694
Date d'inscription : 01/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum