Grillot de Givry : Le Grand Oeuvre ou XII méditations sur la voie ésotérique de l'Absolu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Grillot de Givry : Le Grand Oeuvre ou XII méditations sur la voie ésotérique de l'Absolu

Message par Archange le Sam 24 Jan - 14:00




http://ezechiel.tetramorphe.free.fr/txlcharg/douzes_meditations_sur_la_voie_esoterique_de_l_absolu.pdf





LE GRAND OEUVRE

OU

XII MEDITATIONS SUR LA VOIE ESOTERIQUE DE L'ABSOLU

DE GRILLOT DE GIVRY





Au-dessus de nous, dans les sphères éternelles d'où émanent la Lumière et la Vie, règne le mystère,
insondable et splendide, de l'Absolu.

L'Absolu enserre notre être comme un involucrum, et borne le cercle étroit de nos concepts précis ; en
toutes choses il a imprimé sa commonéfaction.

Ténèbres, Inconnu pour ceux qui n'ont pas la Science, il n'est qu'un voile qui recouvre la Cause
Première, et qui se lève devant les Initiés.

Heureux celui qui l'aura su déchirer avant l'heure ! car la Lumière qu'il connaîtra déjà ne l'éblouira pas
par sa vision inattendue.

Mais que ceux qui se seront complu dans l'inexistant craignent que, pour eux, le gardien du seuil ne
soit obligé de l'écarter lui-même !

Alors, à la vue de ce qu'ils n'avaient jamais soupçonné, de ce qu'ils avaient contemné peut-être, ils
tomberont anéantis dans les profondeurs du chasme, où, n'ayant plus conscience d'eux-mêmes, ils
perdront leur entité et ne se retrouveront plus !

O la paucité et la parvité des doctes, en cet instant décisif ! Que de regrets d'actes non accomplis, de
projets non exécutés ! Combien, ne pouvant réparer les omissions et les erreurs, devront, imparfaits,
incomplets, impurs, accepter leur réalisation définitive !

Suis-moi donc, mon Disciple, dans la Voie de l'Absolue que je vais t'enseigner ; suis-moi, et je te
promets qu'un jour tu ceindras ton front de la couronne de lumière, du diadème d'or des Sages,
réservé à ceux qui, pendant leur vie, auront accompli l'OEuvre qui résume toute OEuvre.
Beaucoup ont entendu discourir du Grand OEuvre. Quelques-uns se proposent de s'y adonner, mais
bien peu en abordent la question.

Tous disent : " Plus tard, quand nous auront conquis le loisir et le calme". Mais le loisir et le calme ne
viennent jamais, tandis que l'Absolu te réclamera sans faute, puisque tu émanes de lui.

Oh ! passer sur cette terre sans avoir déchiffré l'énigme, sans avoir pénétré le secret inexsupérable que
certains, parmi nos aïeux, connurent, le pourrais-tu, toi qui as déjà quémandé la Sapience auprès de
tant d'hommes qui ne la possédaient pas ?

Le Grand OEuvre ! Le Grand OEuvre ! Vocable prestigieux ! Fulgurante splendeur ! D'aucuns, dans les
âges écoulés, auraient donc contemplé cette merveille, l'auraient possédée intégralement, et toi, tu la
laisserais, inexpliquée, dans les livres !

Et dans l'au-delà, doué alors de la plénitude de ta lucidité perceptive, tu verrais la phalange
triomphale des Sapients, inondés d'une joie radieuse, éperdus de bonheur et d'allégresse, se délecter
de la PIERRE DES PHILOSOPHES, s'en nourrir pour l'éternité et tu n'aurais aucune part à ce festin !
Et tu entendrais les blanches théories des Initiés te crier comme Dante :
Guai a voi anime prave Non isperate mai veder lo cielo !

_________________
Sois le changement que tu veux voir en ce monde
avatar
Archange

Messages : 2694
Date d'inscription : 01/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum